LE DROIT A L'EDUCATION

Publié le par F. Besqueut

Chap. 1 L’Ecole, une chance…

 

Þ    Pourquoi peut-on dire qu’aller à l’école est une chance ?

 

La Convention Internationale des Droits de l’Enfant, récapitule l’ensemble des droits reconnus aux enfants du monde entier que la plupart des pays se sont engagés à respecter.

Parmi ces droits, l’un des plus importants est le droit à l’éducation.

Malgré cette Convention signée en 1989, plusieurs millions d’enfants ne sont toujours pas scolarisés à travers le monde et demeurent analphabètes. Ils sont alors souvent contraints de travailler afin d’aider leur famille à vivre. Les filles sont les premières victimes de cette injustice (voir documents de la fiche).

------------------------------------------------------------------------------------

Chap. 2 Le droit à l’éducation, une lente conquête

 

Selon quels principes, le droit à l’éducation s’est-il mis en place en France ?


DATES

Prise en charge de l’enseignement, lois et décisions

Qui va à l’école ?

Av. la Révolution

L’Eglise

Principalement les garçons de familles catholiques lorsque les parents acceptaient de les laisser y aller ou ceux dont les familles avaient les moyens de payer des précepteurs

 

 

REVOLUTION : elle pose le principe d’une école gratuite et ouverte à tous sans pour autant être obligatoire

 

1833

Loi Guizot : ouverture d’écoles primaires pour les garçons dans les communes de plus de 500 habitants. Mais ces écoles ne sont pas obligatoires => la fréquentation est très irrégulière.

Les garçons, lorsque les familles le veulent bien

1850

Loi Falloux : ouverture d’écoles primaires pour les filles dans les communes de plus de 800 h. Mais ces écoles ne sont pas obligatoires => la fréquentation est très irrégulière.

Les filles, lorsque les familles le veulent bien

1881-1882

Lois Ferry : école primaire laïque, gratuite et obligatoire pour les garçons et les filles de 6 à 13 ans (1936 à 14 ans, 1959 à 16 ans).

L’école primaire devient véritablement un service public. Un diplôme marque la fin de ces études primaires : le Certificat d’Etudes (supprimé définitivement en 1989, dans les années 70 pouvaient encore le passer les volontaires).

Garçons et filles de toute condition peuvent accéder à l’instruction primaire

1965

Mixité rendue possible.

 

2005

Loi pour l’égalité des droits et des chances

Les élèves handicapés peuvent suivre une scolarité en « milieu ordinaire »



-----------------------------------------------------------------------------------

Chap. 3 Une école laïque

 

Þ          Quelle place pour la religion dans la société française et à l’école ?

 

Depuis les lois scolaires de Jules Ferry, l’enseignement public est assuré par des écoles laïques (en France). Il est donc indépendant de toute religion, de  manière à accueillir tous les élèves sans tenir compte de leurs origines et de leurs croyances.

Publié dans Sixième

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article